vendredi 15 septembre 2006

Une mère en délire

La semaine est passé sur les délires de Madame Y.
Chaque jour un changement d'avis
Mon avocat obligé d'écrire que nous tenions à respecter l'ordonnance
Malgré cela madame Y, après avoir dit en début de semaine qu'elle allait respecter l'ordonnance et nous amener ARTUS, avait subitement décidé que je devais aller chercher Artus à Paris.
Ce que je n'ai légalement pas le droit de faire au vu que nous ne sommes même pas sur mon WE de visite à savoir le deuxième WE du mois. C'est ce que lui a écrit mon avocat.
Malgré cela, je reçois à 17h aujourd'hui un texto de madame qui me demande pourquoi je ne suis pas à la sortie de l'école où la grand mère maternelle m'attend avec ARTUS.
C'est clair je ne verrai pas ARTUS ce soir, ni ce WE. Et ce que fait madame Y, vis à vis de notre fils est particulièrement odieux. Laisser croire à ARTUS que j'allais venir le chercher alors que je n'en ai pas le droit et lui dire que je ne suis pas venu.
Comme je l'avais pressenti nous ne verrons pas ARTUS ce WE ni ce mois ci d'ailleurs.

Que risque madame en agissant ainsi et en bafouant les ordonnances.
Absolument rien. La justice est particulièrement sexiste sur ce type de comportement et une femme a ici tout loisir de ne pas appliquer la loi. Les non présentations d'enfants ne sont réprimandés en France que dans 25% des cas. Pourtant cette infraction relève du pénal.
Enregistrer un commentaire