vendredi 13 octobre 2006

Enfin ARTUS

Nous sommes le deuxième WE du mois
La semaine c'est passé avec des échanges d'avocat journalier
Le mardi madame amenait Artus à Belverne (parfait)
Le mercredi elle l'enmenait à BELFORT (25 km)
Le vendredi si je voulais voir mon fils il fallait que j'aille le chercher à VESOUL (45 km)
Je précise que notre gare est LURE à 11 km de la maison sur la ligne PARIS VESOUL BELFORT

ARTUS est bien arrivé pour le WE
Il avait au pied toujours les chaussures qui parlent de plus en plus et que sa mère lui met inlassablement depuis un an et demi quand il vient chez moi.

A la descente du train elle m'a apostrophé sans même me dire bonjour et m'a demandé quand je comptais ramener l'enfant dimanche. Je précise que je n'avais pas le choix car elle m'avait imposé par le biais de son avocat d'être gare de l'est à PARIS à 18h52 précise. Elle ne voulait pas je ne sais pour quelle raison que ramène l'enfant chez elle à ASNNIERES comme le demande l'ordonance.

Je lui réponds que je n'ai pas encore pris mon billet de train
Sur quoi, elle dit à son accompagnateur: "Tu vois c'est toujours comme ça"
Puis elle s'éloigne avec lui ne me laissant même pas terminer ma phrase

Je dis donc bonjour à ARTUS et lui demande s'il a fait bon voyage. Elle ne m'avait même pas laissé le temps de lui dire bonjour. Après un gros calin, Artus me demande alors pourquoi je n'étais pas venu le chercher le mois dernier et que sa maman lui avait dit que je devais venir le chercher.

Madame YEDDOU et son accompagnateur étant resté dans la gare de VESOUL, je vais lui demandé poliments des explications. Elle se décompose et refuse de répondre en me disant que si j'ai quelque chose à lui dire je n'ai qu'à passer par mon avocat. puis s'éloigne en sortant son portable.

Une conversation s'engage avec son accompagnateur qui m'apprend qu'ils vont reprendre le train en retour pour Paris de 3h du matin. Elle avait donc tout le temps (5 heures) d'emmener ARTUS chez nous. Je suis forcé d'expliqué pourquoi je n'avais pas de billet de train pour dimanche. Ce matin même, je n'étais pas plus sûr de voir mon fils que le mois dernier.

J'appends en retour que la version de madame YEDDOU est que si je n'ai pas pu voir ARTUS le moi dernier, c'est parce qu'il est impossible de s'entendre avec moi et que je refuse la discution. Qu'elle discution est il possible d'avoir avec quelqu'un agissant ainsi?

Artus en montant dans la voiture, m'a dit: Pourquoi maman, elle a menti?

J'étais bien incapable de répondre, pourquoi elle agit ainsi. Que répondre?

Nous étions tous joyeux de le retrouver après plus de deux mois sans le voir. Je n'étais pas mécontent, qu'il sache que je ne lui mentais pas. Nous sommes rentré en chantant jusqu'à la maison. ce soir là il y avait des étoiles dans le ciel et dans nos yeux.
Enregistrer un commentaire