mardi 19 février 2008

Réponse à Nanterre

Je vous invite à apprécier la réponse du TGI de Nanterre.

J'ai donc été obligé de préciser mon point de vu:

Mme Chantal ARENS, présidente du tribunal de grande instance de Nanterre

En réponse à votre courrier du 15 février 2008


Je suis bien d'accord avec vous:

La motivation de la décision reflète l'attention apportée par le juge Mme JESKE à l'examen de cette affaire.

L'erreur matérielle n'étant que la cerise sur le gâteau d'une façon d'aborder les dossiers. C'est vrai que déjà, se tromper au point de ne pas savoir pour qui a plaidé le seul avocat présent à l'audience montre le peu de cas que l'on fait du principe élémentaire du contradictoire.

Le juge n'a tenu compte dans sa décision que d'une seule pièce sur les 24 que j'ai fournies. Elle a refusé de lire les autres, en disant qu'elle était trop fatiguée pour cela!!! Je l'ai pourtant invitée à 5 reprises à l'audience à lire les autres pièces et mes conclusions. Sans succès!!!

J'avais dans les pièces la demande d'un psychologue clinicien, le Dr DE GODJE pour que mon fils soit aidé psychologiquement par le CMPP d'Asnières. Dans un contexte de séparation extrêmement difficile, avec enlèvement parental et déménagement sans laisser d'adresse, éloignement géographique grande distance et non présentations d'enfants multiples et répétées, cette demande d'assistance pour l'enfant semble bien un minimum!!! La mère qui a la garde, refuse obstinément les soins! La pièce a été écartée d'un revers de main par le juge qui ne l'a même pas lu. Elle n'en fait d'ailleurs aucunement référence dans sa décision, comme si elle n'existait pas! S'il y avait quelque chose de grave, le médecin aurait du saisir le juge des enfants, m'a répondu Mme JESKE en écartant la pièce!!!

Pourquoi donc, le médecin a t'il fait cette déclaration à la gendarmerie, le jour d'une non présentation d'enfant en février 2006? Pourquoi a t'il renouvelé sa demande ensuite par recommandé? Que peut il faire de plus, si la justice en votre tribunal de Nanterre ne fait rien et travaille ainsi? C'est vrai, que je n'ai jamais eu la moindre réponse de Mme Novella juge pour enfant qui fait elle aussi parti aussi de votre tribunal.

Je suis d'accord avec vous, la motivation de la décision reflète parfaitement l'attention que le juge Mme JESKE a apportée au dossier. Tout comme vous semblez vous même, vous être informé à propos de ce même dossier.

J'ai fait moi 500 km pour être reçu par un juge me disant qu'il était trop fatigué pour ne rien entendre de plus. J'ai passé quinze jours à faire un dossier construit et argumenté qui n'a même pas été lu. J'obtiens maintenant une réponse en forme de langue de bois ou dans votre propre courrier vous échangez le mot Janvier par Jugement. Vous pouvez vous relire madame la présidente. Les mots n'auraient ils plus de sens au Tribunal de Grande Instance de Nanterre?

La première fois, que je suis passé à Nanterre en juin 2004, le juge a dit devant moi, à mon avocat, que le passé c'était le passé, refusant de lire les pièces et de l'entendre. Faisant donc aucun cas des lois en vigueur. Depuis, je me passe d'avocat. A quoi servirait il d'en prendre un dans votre tribunal?

Je mesure très bien ce que cela a donné ensuite en coût pour la justice (6 procès et audience dont 4 cours d'appel) et pour moi même. On peut se plaindre ensuite, du manque de moyens de la justice quand elle multiplie son travail ainsi. La similarité de comportement des juges aux affaires familiales, que je constate à Nanterre, relèverait elle de consignes de la part du tribunal?

En tous cas, citoyen et justiciable, je m'en étonne, car deux comportements identiques de deux juges différents dans un même tribunal, ce n'est plus tout à fait un hasard. J'ai eu dans de petits tribunaux, une bien meilleur justice familiale.


En l'attente Madame ARENS, de vous lire, veuillez agréer mes respectueuses salutations.
Enregistrer un commentaire