lundi 12 mars 2007

Le goût des choses



D'abord il faut un bon boucher, un vrai homme de l'art passionné
Pas un de ces bouchers sans métier juste capable de faire des steak hachés
Un tiers de foie dénervé, un tiers de poitrine, un tiers de saindoux
Un grand tiers de bonne humeur
Un peu de poivre, de sel
Un petit verre de cognac (à ne pas boire entièrement)
Quelques heures au four à 80° ou au bain marie
Rien de plus simple en fait...
Pour les puristes il ne reste plus qu'à faire le pain...
Enregistrer un commentaire