vendredi 16 mars 2007

Sur un air de guitare

Que c'est bon de te voir et t'entendre jouer ainsi. Quand les sons glissent de tes doigts qui courent sur les cordes. Dire qu'il y a à peine trois ans et demi des débiles voulaient t'enfermer dans un centre pour les dyslexiques sévères du coté de Briançon. Maintenant tu lis des gammes et des accords, tu interprètes des temps et des soupirs qui me paraissent toujours du chinois. Tu as ce savoir en plus et tu l'as appris si vite. Moi je sais que ce n'est pas que du tallent et que tu as eu une grande volonté. Merci mon cadet de grandir ainsi et de m'offrir cela, jours après jours...
Enregistrer un commentaire