dimanche 10 juin 2007

Un beau WE


Artus est arrivé vendredi à 17h08.
Madame est passé devant moi sans me parler. Il aura fallu un an pour qu'elle trouve la gare à coté de la maison. J'avais été averti la veille par un texto.
Artus c'est jeté dans mes bras et ce délicieux WE le deuxième depuis l'été 2006 a pu commencer. Tout a tourné entre la vie des poussins et le jardin. Tout a tourné si vite, des couleurs de l'atelier sur la toile au ballon dans la prairie de derrière. Puis il a fallu prendre le train de retour et s'adapter aux nouveaux horaires de la SNCF. Heureusement nous avions pu avoir des places assises réservées au dernier moment, sinon il aurait fallu faire le voyage debout comme tant d'autres voyageurs. Arrivé à ASNIERES nous sommes allé voir la nouvelle école dont je n'ai encore aucune nouvelles officielles. Puis ARTUS m'a fait visiter sa ville. Arrivé devant son immeuble sa mère n'étant pas sur le perron, nos sommes montés comme des indiens à pas de loup. Sur le perron où elle avait refusé de m'ouvrir en décembre, ARTUS a frappé à la porte puis s'est caché derrière moi. Madame a ouvert avec un mine peu réjouie. Je lui ai dit bonjour elle a hésiter à répondre cherchant ARTUS du regard. "Je t'ai vu petit coquin"lui fit t'elle. J'ai senti ses quenottes se crisper à mon pantalon. "Je veux rester avec papa"lui répondit il en sortant juste la tête. "Ce n'est pas possible" lui répondit elle d'un ton sec en sentencieux. "Je veux quand même rester avec papa". Il me fallait réagir vite. Artus avait ramener un oeuf des poules rousses ramassé juste avant le départ. "Nous devrions demander une poile à ta maman pour nous installer dans l'escalier et manger ton oeuf", lui dis. "tu n'as même pas montré ton oeuf à ta maman" ajoutais je en lui tendant la boite ayant servi au transport. Artus a fait deux pas en ouvrant la boite pour montrer l'oeuf. Il y a eu un geste malheureux, l'oeuf est tombé sur le paillasson décoré de homards. Madame a ramassé l'oeuf rapidement et tirant ARTUS à l'intérieur de l'appartement, elle a fermé la porte à double tours, clôturant le WE. Je suis reparti un peu triste en repensant au voyage de l'oeuf. Au moins ARTUS saura t'il maintenant que sa mère lui avait une fois de plus menti en lui disant que si elle nous attendait avant en bas de l'immeuble c'est parce que j'allais la taper et tout casser. C'est aussi ce qu'elle lui a dit en novembre quand elle a refusé de m'ouvrir et de le laisser venir passer son WE avec nous...
Enregistrer un commentaire