lundi 5 mai 2008

18 ans enfin libre



J'aurai pu dire ça, il y a quelques années. Dans ma jeunesse. Mais j'étais déjà parti de la maison à 18 ans.

Déjà 18 ans, qu'il a grandit vite mon ainé.

Enfin 18 ans... Enfin, enfin, enfin...
Je suis enfin libre pour lui. Il est enfin libre aussi. Je vais pouvoir ranger l'épais dossier juridique qui a grandit avec lui.

Fini les conneries des juges et de la justice familiale.
Fini les conneries de sa mère.
Mon fils ainé est majeur et je peux vivre sans être mis en justice par mon Ex1 tous les quatre matins (plus de 18 décisions en 18 ans, pour un résultat bien amer).

Nous l'avons fêté dans la simplicité, avec cette saveur particulière de la liberté aux lèvres.
Plus que 3 ans à tirer pour Florian.
Plus que 11 ans de prison pour le lien que nous construisons avec Artus.
Enregistrer un commentaire