samedi 15 novembre 2008

La connerie judiciaire


En janvier 2008, je reçois de Mme JESKE juge aux affaires familiales cabinet 7 3eme chambre à Nanterre ma dernière ordonnance concernant ARTUS. Je ne reviendrai pas sur le comportement de cette dame à l'audience et sur l'erreur matérielle qui a suivit, la juge se trompant simplement à propos de pour qui avait plaidé le seul avocat présent à l'audience!!!
Oups!! Où est le contradictoire, base du droit Français!!!

Mme le juge a écrit:

"à charge pour le père de venir chercher ARTUS à l'école le vendredi et de le ramener jusqu'à chez lui à ses frais, et charge pour le père de raccompagner ARTUS à l'aéroport de BALMULHOUSE (comme cela dans le texte) ou à la gare de Lure le dimanche, et à charge pour la mère d'aller le rechercher à l'aéroport de ROISSY ou à la gare de Paris et d'assumer les frais du transport retour de l'enfant en "mineur accompagné".

N'importe qui ayant plus de 2 neurones, se rend compte immédiatement du coté inapplicable de ce jugement en ce qui concerne les WE, car il n'existe aucune possibilité de transport accompagné par la SNCF à partir de la gare de LURE (que ce soit pour les vacances ou non, comme je l'avais marqué dans mes conclusions que la juge a refusé de lire).

Les voyages accompagnés organisés par la SNCF, les "JVS classiques" n'existent que pour les vacances (cela exclu les WE) et seulement sur certaines grandes gares et seulement sur certaines lignes (TGV en général).

Cela exclu le train pour les WE (sauf avec un accompagnement avec une société privé, la SNCF propose des accompagnements sur devis, ce qui reste extrêmement cher et qui n'est valable toujours pour quelques grandes gares TGV).

On peut se poser deux questions:
Soit la juge à force de partialité en fini par faire n'importe quoi?
Soit elle n'est carrément pas informé des modalités de transport SNCF des enfants en France?
Et dans les deux cas cela donne comme ici des décisions inapplicables, qui ressemblent à de l'incompétence.

Madame Y mon Ex2 s'arcboutant sur cette décision de justice sous les conseils avisés de sa chère avocate (money only money), nous en arrivons à une position particulièrement débile:
ARTUS qui a huit ans est censé voyager seul entre LURE et PARIS (dernière conclusions de Mme Y Ex2 en appel à VERSAILLES)

Vous qui me lisez, laisseriez vous votre enfant de huit ans voyager seul dans un train corail sur plusieurs centaines de kilomètres???

Merci madame le juge pour la qualité de votre travail...

On pourrait me répondre qu'il reste encore la solution de l'avion et de l'aéroport à 102 km de la maison.
Premièrement depuis janvier 2008, madame Y EX2 n'a désiré financer ce moyen de transport qu'une fois à la fin des vacances de pâques. Mais elle avait pris le billet d'ARTUS sans accompagnement (bien moins cher), Air France a donc refusé naturellement l'embarquement car les enfants ne peuvent voyager non accompagné qu'à partir de 14 ans. Depuis cet incident, Mme Y EX2 n'a plus jamais utilisé ce moyen de transport. C'est son choix!!!

Je fais remarquer que cette décision de justice a été prise alors que je ne possédais moi même aucun moyen de transport!!! Je remercie l'amie qui depuis octobre 2008 me prête une voiture afin que je puisse ne pas être complètement en infraction vis à vis de décisions de justice parfaitement inapplicables.

Vous admirerez comment la juge n'hésite pas à m'imposer des obligations de transport plus importantes que celle qu'elle impose à la mère de mon fils. C'est pourtant elle qui nous a imposé un éloignement parental de plusieurs centaines de kilomètres. Et qui grâce à tout ce soutien judiciaire sans faille et sans limite, multiplie les actes illégaux et fausses accusations qui se retournent finalement directement contre ARTUS.

Où est l'intérêt de l'enfant dans tous ces comportements volontairement judiciaires?
Je ne pense pas seulement à la mère, mais à nos juges et à ses cinq avocats successifs...
Enregistrer un commentaire