jeudi 27 novembre 2008

Lieu de non droit

Mon avoué que j'ai enfin eu au téléphone a tenu à m'avertir:

Je n'ai quasiment aucune chance de gagner à VERSAILLES et ce quelque soit le niveau de reproche qui peut être fait à la mère qui a la garde.
Peu étonné je lui répondait alors que les lois n'étaient pas respectées à VERSAILLES.
Il n'y a pas qu'à VERSAILLES, m'a t'elle répondu, sinon il y aurait en France beaucoup plus de gardes alternées...

Je lui ai demandé si on pouvait faire quelque chose contre le flot de mensonges qui apparait dans les dernières conclusions de mon Ex2. Rien m'a t'elle répondu, votre ex ne risque rien et j'ai tous les jours des fausses accusations d'attouchement dans mes dossiers qui ne profitent qu'à la personne qui les pratique.

S'il fallait une preuve de plus que la cours de VERSAILLES est un lieu de non droit pour le droit de la famille. Puisque que dans les écuries de la reine où loge la cour, une mère maltraitante (à moins que la maltraitance de l'enfant ne passe à la télé), vaudra toujours mieux qu'un père à qui l'on a rien à reprocher.

Drôle de société ou d'un coté on demande aux pères de s'investir et de l'autre coté quand ils le font, certains juges font tout pour les en empêcher quitte à contourner les lois au sein même de la justice.

Qui dirige ce pays, les peuples ou les juges?

Ce qui est étrange dans le comportement de toutes ces femmes qui agissent ainsi alors qu'elle ont des fils. C'est que leurs propres enfants subiront cela sous peu et qu'elles seront elles même coupées de leur petits enfants pour les même raisons fallacieuses.

Douce France, cher pays de mon enfance...
Enregistrer un commentaire