mercredi 14 janvier 2009

Perdre 2 fois

Le 14 janvier je reçois par mail:

« Bonsoir Papa,
 
J'aimerai te dire que je voudrais aller au ski aux vacances de février, pendant une semaine.
J'espère que ça ne te dérange pas.
 
A vendredi
 
Artus
  
Bonsoir,
il ya des séjours de une semaine du 14/02 au 21/02 ou la semaine suivante.
Ce sont des séjours organisés par la ville d'Asnières (il y a une affiche à l'école d'Artus).
Je tiens à te préciser qu'il s'agit d'une demande qui vient d'Artus, et j'ai parfaitement conscience que c'est pendant tes deux semaines avec Artus.
Si tu acceptes, je financerai cette semaine.
Je n'ai pas encore inscrit Artus puisque j'attends ta réponse.
 
Cordialement,
 
SY »


À partir de cette demande qui semble innocente pour un profane, je savais déjà que j'avais perdu en appel à VERSAILLES.
Madame Ex2 n'aura pas attendu longtemps pour organiser des choses pour mon fils pendant le peu de temps que nous avons ensemble. Et tous les moyens sont bon pour essayer de frustrer Artus si je dis non. Elle n'en est pas à son coup d'essai.

Quelqu'un qui aurait une démarche honnête en aurait parlé avant par téléphone ou par mail, entre adulte et ne prendrait pas l'enfant à parti de quelque chose qu'il n'est pas sur d'avoir. À moins que ce soit une méthode rodée, pour lui apprendre la frustration sur le compte de l'autre parent.

Personnellement je trouve cette façon d'agir dégueulasse...
Enregistrer un commentaire