samedi 1 août 2009

Vive les vacances

J'ai retrouvé mon fils sur le quai de la gare de l'Est, juste le temps d'appercevoir madame Ex2 qui a pris la poudre d'escampette dès qu'elle m'a vu au loin.
J'étais heureux de retrouver mon fils même tête pleine de lentes et dans un état de stress avancé. C'est souvent ainsi. Il met toujours quelques jours à retrouver un rythme normal. Quelques jours où il doit abandonner ses rythmes habituels pour se poser dans une autre façon de vivre.

Mais quand je le retrouve ainsi, habité d'une surexcitation maladive, je me demande toujours quel bonheur il y a à mettre des enfants dans cet état.
Florian m'a fait ça aussi pendant des années. Son stress l'amenait même à perdre des cheveux en plaque. Puis cela a disparu quand il est venu vivre chez moi.

Dans le train Artus me raconte ses aventures algériennes et comment sa mère lui avait interdit d'en parler. Puis il finit par me raconter que plusieurs de ses copains sont en garde alterné, mais que pour nous c'est pas possible parce que nous sommes parti vivre trop loin... Gloup!!!

Et là on se rend compte de toute la stratégie de Mme Ex 2 qui après nous avoir fait subir un éloignement parental est en train d'expliquer à mon fils que pour la garde alterné elle serait pour s'il n'y avait pas l'éloignement dont nous serions la cause!!!

C'est si facile de mentir à un enfant quand il est petit et qu'on l'a en permanence à la maison. Et c'est particulièrement dégueulasse quand on sait qu'en 2006 elle demandait par écrit à la cour d'appel de Versailles que nous n'ayons même plus les week end et seulement la moitié des vacances, au nom de la fatigue de l'enfant à cause d'une distance qu'elle avait elle même créé...

Pas besoin de s'étonner si Artus est dans un tel état de stress.
Enregistrer un commentaire