dimanche 30 septembre 2012

Bonnes pratiques de l'éducation nationale vis à vis du droit de l'autorité parentale

Ci après en lien un document PDF émanant de l'éducation nationale sur les bonnes pratiques en terme de respect de l'autorité parentale: L’exercice de l’autorité parentale en milieu scolaire.pdf

C'est une bonne chose qu'il y est enfin de quoi s'appuyer.
Ma première ex déclarait que je n'avais pas l'autorité parentale. pendant des années j'ai du me battre pour être informé. En général après diverses lettres recommandées je l'étais au deuxième trimestre. Au troisième c'était les vacance et les décisions étaient prises sans moi. Puis l'année suivante il fallait recommencer.
Le coté pervers de cette pratique c'est qu'elle disait devant le juge que je ne m’intéressait pas à la scolarité de mes enfants. Et pourtant que d’efforts alors pour des bouts d'informations partiels. En ayant été éloigné de plusieurs centaines de kilomètres c'est loin d'être évident.
Quand ils ont décidé de faire redoubler mon aîné au CM2 et mon cadet en CE2 je n'ai bien sûr pas été associé à ces décisions. C'était les deux fois des conneries. Le troublant c'est que j'ai eu des lettres de soutien des deux professeurs (tous deux successivement directeur d'école) concernés à mon Ex quand elle s'est fait retirér la garde pour mise en danger d'enfants.

Pour ma deuxième Ex c'est pas mieux. J'ai subi la même attitude quand Artus était à la maternelle. Elle a bien essayé de m'éliminer à l'entrée en primaire en oubliant de marquer qu'Artus avait un père et en ne me donnant pas l'école dans lequel il est inscrit. Heureusement la directrice à joué le jeu et j'ai eu le résultats scolaire les deux premiers trimestres du CP CE1 CE2. Rien au CM1. Et tous les trimestres du CM2.
Je n'ai juste pas été associé aux décisions d'orientation en fin de CM2, de choix de langue vivante ou autre. Normal, de la part de mon Ex, il aurait été surprenant d'attendre autre chose.
Il faut maintenant que je contacte le collège pour savoir où cela en est et être sûr d'être un minimum informé puisque de toute façon je ne peux rien attendre de l'autre parent de mon fils qui d'année en année fait tout ce qui est en sont pouvoir pour me couper de lui. Et ayant moi même la garde de mes fils aînés je sais combien un parent ayant la garde, associé à l'inertie de l'éducation nationale, peut faire beaucoup s'il a envie de couper l'autre parent de tout contact avec un enfant.
Au moins j'ai maintenant un document qui peut m'aider comme il peut aider beaucoup de parents n'ayant pas la garde mais devant faire respecter leur autorité parentale.
Enregistrer un commentaire