mardi 27 décembre 2005

Croix blanche

Voici un jour de plus à marquer d'une croix blanche.
La journée a filé si vite. En rire, en cuisine et en musique. Une journée où j'ai presque oublié le reste du monde.

Artus m'a juste dit en m'aidant à faire fondre le chocolat que sa maman ferait tout pour nous nous empêcher de le voir parce que je lui faisais un procès et que j'étais méchant avec elle parce que je voulais qu'il vive avec nous.
Au moins ça, je le savais déjà puisque c'est le fond de ses actes depuis 4 ans et de ses demandes au juge. Mais je ne pensais pas qu'elle en serait déjà à devoir expliquer cela à son fils de 5 ans. Que penser de l'état mental d'un adulte prennant ainsi un enfant à parti? Le chocolat aidant, les mots sont vite passés et le présent à repris le dessus. Comme pour Florian qui a connu aussi ce type de chantage affectif, chaque jour qui passe construit des liens de plus en plus fort entre nous. Des liens bien plus forts que les mensonges et les méchancetés maladives d'une quète autodestructive. Dort mon fils parmi tes frères, jusqu'au fond de tes rêves je veille sur toi. Et ni la distance, ni la déraison pourront empêcher de laisser pousser les graines d'humanité que j'ai planté à ton âme.
Enregistrer un commentaire