vendredi 2 décembre 2005

Sortie d'école

Non mon Artus je ne suis pas méchant
Non je ne te ments pas
Non je n'ai pas fait de mal à ta mère comme elle te le répête sans cesse
Oui un jour tu sauras, quand tu seras plus grand

Tu sais ton fère Florian faisait pareil
Inlassablement à ton âge il répétait les mensonges de sa mère
Sans jamais que je puisse lui expliquer des choses trop compliquées pour un enfant de presque 5 ans. Et puis c'est si fort la parole d'une mère. Comment pourrait elle être remise en question?
Puis le temps est passé...
Avec chaque WE les mêmes questions auquelles je répondais en disant:
"Ce n'est pas vrai, je t'expliquerai plus tard quand tu seras plus grand"
Puis la vérité a fini par apparaître

Tu as gardé un air boudeur quelques heures
Tu étais épuisé, ne plus faire de sieste à l'école ne te réussit pas
Tu t'es endormi à peine arrivé dans le train
Demain sera un autre jour et nous ferons nos yeux qui brillent

Un jour, quand tu liras ces mots, tu sauras quels trésors de patience, je t'ai offert pour être ton père. Combien de fois, il a fallu que j'endure dans ta bouche innocente la méchanceté stupide de ta mère, qui se sert de toi comme instrument de sa méchante guerre?
Enregistrer un commentaire