samedi 24 décembre 2005

Réveillon solitaire

Laisser les grands à la maison et prendre ce foutu train un soir de 24 décembre. Retrouver le métro des gens qui tirent la gueule et les codes multiples qui te permettent d'entrer et trouver un abri. Paris est ma prison. Derrière ces murs de pierres, de bétons, d'acier et de verre, mon fils est retenu loin de moi. Demain je le retrouverai. D'ici là il faut faire passer le temps et tromper sa solitude. Ce soir de réveillon je suis loin de tous mes fils.
Enregistrer un commentaire