lundi 26 décembre 2005

Mon cadeau


16h30. Pas midi mais 16h30. C'est la nouvelle règle inventée par madame qu'elle négocie avec son avocat qui bien sûr ne s'en plaint pas puisqu'il encaisse.
Que gagne t'elle à se battre ainsi pour 4 h 30, je ne sais pas. C'est pour moi un grand mystère.
Je suis là à tourner en rond devant la gare de BECON LES BRUYERES en attendant l'heure exacte. Impossible d'aller chercher mon fils chez lui. Sa mère refuse que je puisse connaître sa chambre et son univers. Qu'a t'elle a cacher? Elle a dit à ARTUS que j'allais tout casser si je venais voir sa chambre.
16h30 précise. L'heure c'est l'heure, les voilà qui arrivent de l'autre coté de la place. Artus m'apercevant, s'échappe de la main maternelle et dans un crie de joie traverse en courrant pour se jeter dans mes bras. Sa mère est déjà repartie, tournant casaque à plus de quinze mètre sans un bonjour, sans un au revoir. Joyeux Noël madame.

Artus est d’excellente humeur et j’en suis heureux. Comme je l’avais prévu. Sa maman n’a fêté noël que le matin même. Et j’avais peur qu’il ne soit ronchon de quitter déjà des cadeaux reçus quelques heures plus tôt. C’est étrange pour moi cette façon d’appliquer strictement des normes qui sont chrétiennes, pour quelqu’un dont les parents sont musulmans. A moins que le dieu du commerce médiatique ne soit plus fort que n’importe quelle réflexion, fusse t’elle pour son fils. Artus est en vacance chez elle depuis une semaine, mais il n’a eu ses cadeaux que quelques heures avant son départ.

Ensuite le train, le métro qui conduit tout seul et TGV. Nous avons pu prendre celui d’avant, nous serons plus vite à la maison. Le train de ce 25 décembre 2005 est plein d’enfants qui comme ARTUS font le transfert vers l’autre parent. Après avoir joué avec des amis de voyage il s’est endormi en serrant ses premiers cadeaux. Ensuite nous avons pris le « CAR » pas le bus. Devant la gare, Vivien et Florian nous attendaient. Et voilà les trois qui s’étreignent et qui dansent. Qui chantent dans la nuit des histoires de frères qui se retrouvent. Et voici mon cadeau de Noël à moi qui déborde de mes yeux et coule sur ma jou ce soir de Noël.

Joyeux Noël à tous
Enregistrer un commentaire