mardi 29 avril 2008

La peur de mon fils

Pour la petite histoire

En 2003 quand mon Ex2 déménage sans laisser d'adresse, elle s'en justifie dans un courrier à ma mère en disant que j'effraie mon fils qui a alors deux ans et demi. Au moment du courrier cela fait déjà huit mois qu'elle refusait que je puisse le voir. Imaginez donc quel type de peur je pouvais inspirer à si petit enfant, dont je m'étais pourtant occupé seul tout l'été 2002 et de son quatrième mois à son onzième mois en 2001.

Ces accusation sur la peur que j'inspirerai à mon fils ont été renouvelée pendant l'audience de juin 2004. Madame EX2 demandant que ma reprise de contact soit extrêmement progressive...

En 2006, devant la cour d'appel, elle m'accuse cette fois par écrit, disant que la peur que j'inspire à Artus et la fatigue que subit l'enfant (à cause de l'éloignement qu'elle nous a imposé), son deux raison pour qu'Artus ne vienne plus me voir les WE, mais seulement pour les vacances...

On peut se demander comment des juges laisse la garde dans l'intérêt de l'enfant avec des demandes basées sur une telle volonté... demandes écrites...

Aujourd'hui, les accusations reprennent à nouveau contre moi. Avec pour seule base, la bêtise de madame Ex2...

Artus, qui les a entendu en a été fortement choqué.
C'est dégueulasse, nous a t'il dit dans la voiture. Elle a pas le droit de dire ça!!! Elle n'a pas le droit!!

Lui qui est obligé de vivre chez sa mère par volonté judiciaire. Cela ne va pas être facile dans un tel contexte...
Enregistrer un commentaire