samedi 25 novembre 2006

Il faut vivre


ARTUS tu es loin enfermé dans une prison de quotidien sans nouvelles...
Mais il faut vivre, ne pas baisser les bras...
Mon avocat m'a laché, je n'avais pas assez d'argent
Le dossier était trop lourd avec des problèmes chaque WE
De toute façon elle ne servait à pas grand chose cette avocate
Dans l'incapacité complète de faire respecter la dernière décision du juge
Le mieux en justice reste de faire ce qu'il faut soit même
Et il faut vivre, ne pas baisser les bras

Nous allons au jardin aujourd'hui
Préparer le printemps
Rentrer du bois
Déplacer quelques rosiers et planter des érables
Je prendrai soin de tes saules mon ARTUS
Nous ne les tailleront que l'année prochaine

Le temps passera vite
Et je sais que nous nous retrouverons
Et je partagerai avec toi la même qualité d'histoire que celle que je construit avec tes frères
A bientôt mon fils volé...
Enregistrer un commentaire