vendredi 16 février 2007

Retrouvailles

Vers 22h30 il faisait nuit noire. J'ai entendu le klaxon de la Twingo de madame. Le temps de descendre en enfilant une veste, j'ouvrai la porte d'entrée. Artus courrait dans l'allée et déjà la voiture avait démarré et filait en trombe. Je n'ai même pas eu le temps d'appercevoir madame. A vrai dire sans les mots de notre fils je ne saurai rien. Toujours est il qu'elle semble avoir retrouvé le chemin de la maison et une première fois respecté l'ordonnance depuis le mois de juin 2006

J'ai ouvert grand les bras et ARTUS m'a sauté au cou. Quelques mots, des embrassades, des sourires et il m'a pris la main pour que je l'enmène voir les étoiles. la grande ourse, la ceinture d'Orion, Sirius...
Déjà sa mère était très loin, si loin.
Nous nous sommes couché tard tant la fête à ses grands frères a été joyeuse...

Plus tard, j'ai appris qu'elle était avec Hocine, le même Hocine avec qui j'avais parlé en octobre sur le quai de la gare de Vesoul. Il faut vraiment se sentir bien dans sa peau pour agir ainsi et poser un enfant comme cela devant un portail en repartant en trombe sans le moindre mot. ARTUS toussait fort, mais je n'ai même pas le nom de son médecin...
Avec lui pas la moindre affaire, cela fera cela de moins à rendre et elle ne pourra plus nous accuser de lui voler ses vêtements.

Que puis je faire contre cela à part témoigner ici? Rien, personne ne m'écoutera...
Tout cela n'a aucune importance pour dame justice
Enregistrer un commentaire