mardi 12 décembre 2006

Lettre à Madame Royal

Aujourd'hui, j'ai écrit par mail à Madame ROYAL (site assemblée nationale) à propos de ma situation:

Madame Royal

Je tenais à vous informer personnellement d’une situation qui n’est pas normale et qui salit le pays de droits de l’homme parce qu’il n’est pas aussi celui des droits d’un l’enfant à avoir ses deux parents

Tout le monde croit qu’un père obtient l’autorité parentale en allant déclarer sa paternité en mairie. C’est entre autre, ce qu’indique le site du ministère de la justice.

Hors aucune des lois permettant au père de voir réellement son enfant, ne sont basées sur l’autorité parentale (loi sur les enlèvements, la non présentation d’enfant ou concernant les déménagements sans laisser d’adresse).

Quelle est donc l’autorité parentale réelle d’un père n’ayant plus l’adresse de son enfant et qui se fait répondre par tous les services de l’état que ceux-ci ne peuvent rien faire ? Je parle des commissariat de police, procureur et préfecture.

Je n’étais pas marié. En 2003 ma seconde compagne disparaît avec mon troisième fils sans laisser d’adresse, Impossible alors pour moi de demander à un juge aux affaires familiales de me donner un droit de visite, le tribunal compétent étant celui du domicile de l’enfant disparu. Ensuite je vais me faire répondre partout, que l’on ne peut rien faire pour moi et je devrai ainsi retrouver seul l’adresse de la mère par mes propres moyens. J’ai été coupé ainsi de mon fils 18 mois d’affilé et je l’ai retrouvé par mes propres moyen à 700 km de chez moi.

Le procureur de Valence classera mes plaintes sans suite en expliquant que rien ne peut être retenu contre madame car je n’avais pas de décision du juge fixant mon droit de visite. Madame aura donc disparu en me coupant de mon fils 18 mois en toute en toute impunité.

L’autorité parentale pour un père n’existe donc réellement de fait, qu’après être passé devant un juge. Mais comment saisir un juge sans l’adresse de l’enfant ?

Vous pouvez consultez mon blog www.papasolo.blogspot.com ou mon site www.yaovi.com pour avoir plus d’informations sur la réalité de devenir un père aujourd’hui. Vous risquez d’être un peu surpris de ce que nous avons du enduré les enfants et moi. Et ce que nous endurons encore à savoir des non présentations d’enfant répétées (autre forme d’enlèvement).

Bien cordialement votre, en espérant que ce message retienne votre attention. Et que vous puissiez agir contre ces situations légales d’enlèvement d’enfants en France

Enregistrer un commentaire