vendredi 19 janvier 2007

Audition



Ce matin gendarmerie d'Héricourt, audition a la demande du procureur à propos des réponse de Mme qui s'explique:

"Elle n'a pas d'autre choix que d'envoyer Artus en avion car il n'y aurait pas de gare proche ni de train le WE. Le trajet n'est que d'une heure en avion, dit elle"

Premièrement le trajet en avion est aussi long que celui en train. Madame ne compte simplement pas dans le trajet tout le reste du transit. Déplacements aux l'aéroports (75 km de chez moi), embarquement, débarquement ... etc

Deuxièmement, j'ai une gare de sous préfecture à 12 km de BELVERNE. Le TGI est d'ailleurs à quelques centaines de mètres de la gare. Et il y a bien des trains le WE. J'en ai utilisé un pour ramener ARTUS le dimanche quand il est venu chez nous. Il y a même un train de nuit le vendredi soir.

Non, le fond de ce qu'elle dit, c'est qu'elle refuse de faire le trajet avec lui. Le jugement lui permet de le faire accompagner, alors elle refuse catégoriquement de faire le trajet pour accompagner son fils de 6 ans. Donc le seul moyen de transport possible est pour elle l'avion. Même si c'est aussi long pour ARTUS et qu'il assume les transports seul. Et cela ne choque personne... C'est vrai qu'elle faisait déjà cela quand il avait 4 ans, le considérant comme un vulgaire paquet...

Le brigadier m'a aussi dit, qu'il l'avait eu au téléphone. La gendarmerie a maintenant le droit d'appeler en cas de non présentation d'enfant ce qu'elle avait fait samedi dernier. Madame lui a entre autre déclaré qu'en novembre 2006 s'il elle n'avait pas ouvert quand j'étais allé chercher mon fils chez sa mère. C'est parce que j'allais la frapper.

On retrouve ici les accusations habituelles des mères qui veulent se débarraser du père et justifier leurs actes. C'est si facile d'accuser ainsi. Avec une petite larme d'accompagnement supplémentaire on vous sort presque la cavalerie pour fustiger l'audieux père et plaindre cette mère qui défend son fils contre vents et marées...

J'avoue en avoir marre de tout cela. Cela continue avec une stupidité de plus en plus grande. Et si je ne lache pas c'est parce que je sais qu'ARTUS a besoin de moi et que les maltraitances de sa mère ont largement commencées...

Mais pourquoi s'arrêtrerait elle si personne ne fait rien et qu'elle est ainsi encouragée à continuer... Dame justice se plaint de ne pas avoir assez de moyens. Je crois qu'il faudrait qu'il commence à travailler car ce que j'observe c'est des dossiers qui s'autoalimentent du seul fait de leur inaction. Les plaintes pour non présentation d'enfant sont les plaintes les plus courrantes. Mon dossier sur le bureau du gendarme fait déjà deux centimètres de haut depuis septembre 2006. Toute cette masse de travail n'est due qu'à l'inaction ou la lenteur du procureur. C'est le serpent qui se mord la queue...

En tout cas au vu de ses réponses aux gendarmes, c'est pas la peur de la justice qui la travaille, elle se sent en toute impunité. Nous nous ne voyons pas ARTUS et elle déclarera comme pour la période où elle avait disparu dans la nature sans laisser d'adresse, que c'est moi qui ne veut pas voir mon fils...

Raz le bol. Je comprends que des gens qui craquent ou se font justice eux même...
Enregistrer un commentaire