samedi 15 septembre 2007

Eliminer


Le cahier scolaire d'ARTUS commençait ainsi.
Il a été rempli par la maman et on peut y constater que tout simplement je n'y existe pas.
Personne à prévenir en cas d'urgence: surtout pas moi...
C'est l'illustration imagée de comment on élimine un père de la vie d'un enfant.
D'abord on lui fait subir un éloignement parentale de quelques centaines de kilomètres afin qu'il ne soit pas trop près. Ensuite on demande au JAF qu'il n'est que le minimum de WE.
En appel à VERSAILLES, la demande de madame était que je n'ai aucun WE.
Enfin, on fait en sorte que les écoles aient le moins d'informations possible sur le père.
Ma première ex déclarait que l'on m'avait enlevé l'autorité parentale et personne ne vérifait.
Ici simplement madame omet de m'inscrire sur les papiers scolaires. Ne m'informe pas des réunions d'information ou mieux m'informe après (c'est plus sûr).
J'ai donc modifié l'entête du cahier de liaison comme suit et j'ai pris rendez vous avec l'école afin qu'il aient mes coordonnées.
Tout cela à un but: couper le mieux possible le père de la scolarité de l'enfant pour pouvoir ensuite l'accuser sur ce point. Malheureusement souvent les écoles deviennent complice de ces attitudes. C'est pourquoi je n'ai jamais été invité ou informé des fêtes de l'école de mes enfants.
Je n'était certainement pas le bien venue. Il faut dire que l'image de mère parfaite de ces femmes "abandonnées par de méchants hommes" en dépend...

Si l'école doit appeler en cas d'urgence, il est choquant pour moi, que les deux parents ne soient pas informés... pour d'autres cela semble si naturel

Enregistrer un commentaire