jeudi 13 septembre 2007

Et c'est reparti pour un tour

Madame YEDDOU

Je viens de recevoir votre proposition par le biais de votre avocat.
Après un an d'attente sans réponse de celle que je vous ai fait en juillet 2006 et qui me semblait honnête.

Je constate qu'à nouveau, votre intérêt personnel prime bien avant celui d'ARTUS.

J'avais demandé, à aller chercher ARTUS à l'école, pour pouvoir avoir un contact avec sa scolarité.
Je constate que cette demande n'a pas reçu d'écho et que vous avez repris les même chantages que ceux de l'année dernière au niveau de son transport. Si je n'assume pas physiquement une partie du transport qui vous incombe à votre place, je ne verrai pas mon fils comme l'année dernière.

J'avais demandé, à voir ARTUS deux fois par mois le WE, comme quand il était plus petit, car je pense à l'avenir et je sais d'expérience qu'une paternité réelle ne peut s'assumer avec un petit de WE de temps en temps. Vous me le refusez, c'est bien dommage pour notre fils.

Votre avocat propose même que nous allions demander une homologation de façon conjointe auprès du juge aux affaires familiales. Je suis au regret de vous dire, que face à vos voltes faces, j'ai déjà saisi le juge aux affaires familiales de Nanterre pour demander un changement de domicile d'ARTUS afin qu'il arrête de vous servir de moyen de chantage et qu'il ne soient plus en prise à vos mensonges permanents. Je l'ai fait conformément à ce que je vous avais annoncé il y a plusieurs mois, face à vos voltes faces.

Pour les WE libérés, je m'en tiens à ce que je vous ai proposé précédemment dans l'intérêt d'ARTUS.
Il est étonnant que pour ce simple aménagement dont vous convenez qu'il est dans l'intérêt d'ARTUS, il vous soit nécessaire de passer et par un avocat et par un juge aux affaire familiale !!!

N'ayant pas respecté l'ordonnance de 2004, ayant rompu unilatéralement l'accord amiable proposé par votre avocat en 2005, ayant ensuite été provisoirement condamné à 7 non présentations d'enfant en 2006 et 2007 par le tribunal correctionnel de LURE suite à l'ordonnance de juin 2006, on peut légitimement se demander à quoi vous servirai une décision de justice de plus, qu'au premier prétexte vous feriez voler en éclats comme les précédentes.
vous pouvez d'ailleurs féliciter votre avocate d'avoir trouvé en votre personne une très bonne cliente, à moins que vous n'en changiez comme les précédents sous moins d'un an...

Par ailleurs comme mainte fois demandé précédemment:

"J'attends toujours vos réponses par rapport à mes questions concernant vos absences aux Antilles pendant qu' ARTUS est à ASNIERES à l'école avec interdiction d'en parler, le nom et les coordonnées de son médecin traitant que vous me refusez depuis plus d'un an même quand vous l'amenez chez moi avec de la fièvre comme aux vacances de février 2007, et ce que vous comptez faire suite à la réorientation vers le Centre Médico Psychologique d'Asnières que vous a conseillé le psychologue que vous avez consulté pour ARTUS en février 2007."

Veuillez agréer, madame YEDDOU, mes sincères salutations
Enregistrer un commentaire