mercredi 9 janvier 2008

Le petit frère

On a le même père
Pas la même mère
On t'a retrouvé là bas
Au pays du béton
De l'acier et de verre
Et je ne sais même pas
Ou est ta maison
Qui sont tes amis

Ils ont dis
Que pour moi
Tu n'étais rien
Que je ne comptais pas
Que je ne comptais pas

Quand ces courts instants
Sur le bois sonnant
Nous allons débutant
Faire chanter le vent

Le temps est si court
Pour nous troubadour
Qu'il s'en va déjà
Courant les rivières
Dévalant les champs

Ne nous perdons pas
Ne nous perdons pas

740 heures d'impatience
48 heures à peine
Déjà l'oiseau de fer
Qui nous fait violence
Et tu t'en vas là bas
Tu t'en vas là bas

Ils ont dis
Que pour moi
Tu n'étais rien
Que je ne comptais pas
Que je ne comptais pas

Toi sa mère
Aux notes salées
Toi l'amer
Je garde au palais
La rancœur de l'absence
Loin des arbres dorés
De ce petit frère
Que tu as emporté.

Ils ont beau écrire
Ils ont beau prétendre
ils ont beau mentir

C'est bien toi mon tendre
C'est bien toi mon frère

Artus mon petit frère...

C'est un travail d'écriture de chanson, de mon fils Florian (15 ans) qui est le musicien de la Famille. Il est en train d'en inventer la musique. Mais j'avais envie de vous faire partager sa réaction en avant première...
Enregistrer un commentaire