lundi 14 janvier 2008

Les kilométrages de l'égoïsme

En 1996, ma première EX part à Marseille en m'imposant un éloignement de 300 km.
A moi, elle dira qu'elle n'est pas heureuse à Valence (26) et qu'elle ne sera heureuse qu'en vivant au bord de la "MER". En justice en 1997 elle déclarera que c'est pour faire un stage qu'elle est partie. Il faut bien une explication un peu plus sérieuse et elle a effectivement fait une demande stage en 1997 à Marseille dans l'aide à l'enfance. Stage qu'elle ne terminera jamais.
Les juges m'avaient donné la charge de tous les transports.

Entre 96 et la décision de 97, j'avais un droit de visite 1,3,5 soit 2 à 3 WE par mois, j'ai donc fait:
Une vingtaine de WE soit 20 x ( 300 km x 2 + 100 km à Marseille)= 14 000 km
5 périodes de vacances, soit 300x4x5=6 000km (pour les enfants 3000 km)

Après la décision de 97 jusqu'en janvier 2004, j'ai plus qu'un 1 WE par mois:

Cela fait 7 ans avec 10 WE par an soit 70 WE à 700 km pour moi soit: 49000 km
Et 7 fois des périodes de vacances soit: 7 x 300 km x 4 trajets x 5 vacances annuelles= 42000 km.

J'ai donc fait environ 105 000 km à cause du stage de ma première ex (sa raison officielle en justice pour justifier d'un éloignement parental). Soit un peu plus de deux fois le tour de la terre et ce pour avoir juste le droit de maintenir un lien extrêmement mince avec mes enfants. Mon droit le WE ne dépassait pas 31 heures.

En 2001 après m'avoir escroqué sur contrat d'assurance (défaut de conseil de son employeur comme elle l'écrit) mme mon ex 2 me fait subir un éloignement de plusieurs centaines de kilomètres. Elle a heureusement la moitié des déplacements à financer par décision du juge. Mais elle refuse d'accompagner notre jeune fils qui assume une partie de voyages seul.

Un WE pour ARTUS c'est:
500 km de train environ pour venir de ASNIERES à chez moi (je l'accompagne et je ne conçois pas de faire autrement)
Puis le dimanche une centaine de kilomètre en voiture pour se rendre à l'aéroport.
Et enfin 600 km d'avion et un peu de voiture de Charles de Gaule à ASNIERES. Soit environ 1150 km de trajet, parce que sa mère gagnait plus en région parisienne.

Pour moi c'est:
1000 km de train et 14 heures de déplacement au minimum à l'aller pour aller le chercher à l'école.
210 km et 4 heures de déplacement au retour entre le trajet à l'aéroport, l'embarquement, l'attente du décollage et le retour de l'aéroport.
Soit 1210 km et 18 heures de déplacement par WE...

Pour madame ex2: c'est 62 km pour aller à l'aéroport au total et 2 heures de trajets en comprenant le débarquement. C'est clair qu'elle a l'avantage de se foutre totalement de ce que peut ressentir notre fils pendant les transports, quand elle lui impose de voyager seul...

Mais parle t'on d'intérêt de l'enfant ou de l'intérêt financier de sa mère?
Je ne sais pas combien de fois j'aurai fait le tour de la terre pour avoir le droit de voir mes fils!!!
Enregistrer un commentaire