dimanche 13 novembre 2005

Artistes

Il est des personnes qui parcourent la vie avec ce supplément d'âme qui fait que tout ce qu'ils touchent devient extraodinaire. Frédéric Gay fait parti de ces êtres inclassables que sont pour moi les très grands artistes. A la fois léger et grave, intensément présent et décalé, futile et extrèmement impliqué, son talent s'exprime par divers supports. Je reste à chaque fois impressioné par la force de ce qu'il développe, tant dans ses dessins que dans ses mots.
Hier soir nous discutions de sa prochaine expo "YAK ou le songe de Bacchus".
Dieu célèbre que l'on nomme aussi Dionysos ou "Liber", à qui l'on doit le mot liberté.

Nous en sommes arrivés à cette conclusion, après quelques hommages raisonnables à Bacchus:

Boire le calice de nos vies jusqu'à la lie
Boire le calice de nos lies jusqu'à la vie

Et non boire le calice de nos lits jusqu'à la vie... A ne pas confondre
Enregistrer un commentaire