vendredi 11 novembre 2005

Compter les jours

Aux sanglots long de l'automne
A pas lents des berges en brumes
Défile l'eau verte de l'isère
Qui lentement s'écoule au Rhône puis se perd
Les feuilles rouges et jaunes du vinaigrier
Font au bord un dernier baroud d'honneur
Derniers feux de désespoir

Aux sanglots long de l'automne
A pas lents des berges en brumes
Je compte les jours qui nous séparent
Du premier au septième
Et mesure l'amère distance
Qu'entre nous mit ta mère

Au fils volé
Enregistrer un commentaire